Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Photos de Daniel Hèm
  • Photos de  Daniel Hèm
  • : Photos de nature ou diverses prises en randonnée ou en balade par Daniel, 60+, ex Normand devenu Savoyard.
  • Contact

Bonjour !


Je rêve de fiers rapaces, de vifs écureuils, de portraits qui captivent l'oeil.
Pour l'instant, ils ne sont pas en magasin...

Je vous propose mes photos de nature, de paysages, de fleurs et d'une faune plus accessible, souvent prises en randonnée ou en balade.

Merci de laisser votre avis au bas de l'article si vous le souhaitez.

Daniel, plus de 60 ans, savoyard en cours d'adoption. 

Catégories D'articles

2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 07:00

 

 

 

   Début octobre, nous sommes allés jusqu'au refuge de Sales, à la veille de la fermeture de fin de saison.

   Élisabeth et Roland ont fait une bonne saison et s'apprêtaient à tout mettre en ordre pour un hivernage qui durera jusqu'en juin 2013.
   Un peu plus que les marmottes que je vous montrais ici !

 

   Le départ est commun pour aller d'un côté des Rochers des Fiz comme de l'autre, c'est-à-dire à Anterne ou à Sales ; du parking du Lignon,
   20-25 minutes de grimpée mènent aux cascades de la Pleureuse et de la Sauffaz, avant la séparation du sentier en 2 itinéraires bien
  distincts.

   Il y a quelques jours, des roches se sont détachées de l'extrémité nord des Rochers des Fiz, près de la pointe de Sales, pour dévaler
   en contrebas et barrer le sentier juste avant cet embranchement.
   Il sera décidé au printemps de quelle manière le passage sera rétabli (désagrégation d'un immense bloc ou détournement du sentier).

 

   Après avoir franchi une des 2 passerelles au-dessus du torrent de Sales, le randonneur arrive au Pas de Sales, un rétrécissement du chemin
   sécurisé par 2 mains courantes (celle qui donne sur le vide venait d'être démontée pour l'hiver car cet itinéraire est alors fortement
   déconseillé à cause des risques d'avalanche).

 

                                                             pas de Sales 008

 

   Sur le plateau, à près de 1 900 mètres, la vie s'est longtemps organisée l'été autour de l'activité des alpagistes qui amenaient des moutons et
   des vaches, en passant par Gers, au sentier plus praticable.

   Il reste aujourd'hui une vingtaine de chalets uniquement utilisés comme villégiature par des familles considérées comme "privilégiées" car
   séjourner ici le temps d'un week-end ou plusieurs jours est un vrai bonheur pour les amoureux de la montagne.

   Le refuge, reconstruit après une avalanche destructrice en 1999, amène pas mal de clients, consommateurs de boissons ou de repas à l'occasion
   d'une balade en famille ou d'une randonnée, et assure des nuitées "juste pour le plaisir" ou pour les plus sportifs engagés dans
   "le tour des Fiz".

 

     les chalets et, sur la droite, le refuge et ses bâtiments

                     Sales 029 

                     Sales 036 

 

   C'est en redescendant que l'on prend la mesure du côté grandiose du paysage dans ce vallon ; en été, le soleil illumine plus le versant sur lequel
   il est fréquent de voir des bouquetins se promener avec une lenteur calculée 

 Sales 037  Sales 039

 

   En contrebas des cascades de Sales et de Trainant, l'eau est fraîche et claire, bain garanti super-tonique  !

                     Sales 043

 

 

 

 

Repost 0
Published by Daniel Hèm - dans Montagne
commenter cet article
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 07:00

 

 

 

   Je vous propose quelques photos prises en octobre ; il avait déjà neigé (un peu), mais dans la vallée, tout avait disparu, hormis cette végétation :

 

 

                    feuilles 186

  feuilles 079  feuilles 081

                    feuilles 083

                    carlines 197

 

 

 

Repost 0
Published by Daniel Hèm - dans Montagne
commenter cet article
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 07:00
 
 
 
 
   Au début de l'année, en février, je vous ai montré la chapelle du Châtelard à Morillon (74), elle était alors sous la neige.
 
   Fin octobre, ce n'était pas le même paysage qui entourait cette chapelle.
   La voici donc en robe mordorée rehaussée de verdure :
 
   chapelle-du-Chatelard 356
   chapelle-du-Chatelard 323
   chapelle-du-Chatelard 324
   chapelle-du-Chatelard 289
 
   Lorsqu'on avance un peu sur le devant de la chapelle, entre les chalets et les maisons, on découvre ce paysage sur la vallée du Giffre :
   au centre-gauche, la Bourgeoise (1 770 m), à droite, le Criou (2 220 m).
 
   Criou 352 
 
 
Repost 0
Published by Daniel Hèm - dans Montagne
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 06:00

 

 

 

   Au cours des balades et des randonnées en montagne, on voit parfois des inscriptions sur des chalets, des "noms de baptême" ou une indication
   sur le propriétaire.

 

   Je n'ai pas toujours eu le réflexe de photographier cette mention, mais j'ai recherché celles que j'ai déjà "mises en boîte".

   2 d'entre elles - à la fin - concernent des lieux à vocation commerciale ; mon but n'est pas de faire de la publicité au détriment des autres
   adresses, mais de montrer ce qui existe et ce que j'ai pu voir, en cette journée du Patrimoine...

   Je ne connais pas le gîte de la 6ème photo (je connais seulement son emplacement à Samoëns) alors que je suis déjà allé chez Hélène et Gabriel,
   les propriétaires de l'auberge située près de la Reine des Alpes (la cascade du Rouget à Sixt-Fer-à-Cheval, qui avaient accepté il y a 5 ans
   de recevoir avec leur pique-nique un groupe de randonneurs "humides" qui marchaient un jour de pluie : qu'ils en soient une nouvelle fois remerciés  


   Quant à "la pomme oubliée", en référence au titre de l'ouvrage de Jean Anglade Une pomme oubliée (Éditions Julliard, 1969), il s'agit d'un lieu
   cher au coeur de Martine : la maison située à côté de la sienne.
   Elle appartient à Jean-Pierre et Lucette et elle a été transformée en location saisonnière avec talent et goût par Jean-Pierre : c'était la maison
   de sa grand-mère.

 

   adresses 015

   adresses 257

   adresses 039

   adresses 212

   adresses 208

   adresses 044

   adresses 498

   pomme-oubliee

 

   photos 1, 2, 3, 6, 7 et 8 dans la vallée du Haut-Giffre

   1.  sur le chemin de la Dent de Verreu   2.  à l'Ételley (Samoëns)   3.  sur la route du col de Joux-Plane (peut-être en référence au livre
   Ti' Paille en queue de William Luret ?)  4. et 5.  en montant à la pointe de Chevran au-dessus de Cluses, en partant de Saint-Sigismond
   6.  gîte à Samoëns   7.  au-dessus de Salvagny à Six-Fer-à-Cheval   8. maison à Morillon

 

 

Repost 0
Published by Daniel Hèm - dans Montagne
commenter cet article
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 06:00

 

 

 

 

   Parmi les 2 000 hectares de roches tailladées par les éléments naturels qui constituent ce plateau calcaire, on trouve des parcelles de vie.

   Dans l'humus apporté par le vent, les pieds des visiteurs ou les pattes des bouquetins, des graines de fleurs ont poussé et résistent
   aux conditions climatiques comme elles le peuvent. Plutôt bien pour certaines :

 

   Plate 430

   Plate 444 

   Plate 509

                                             Plate 526 

 

   Nous nous sommes promenés sur le "sentier des fossiles", et nous en avons vus.

   Dans la partie en contrebas des Grandes Platières, là où la roche est plus sombre, des empreintes montrent "qu'il y a un certain temps",
   ces rochers étaient au fond d'une mer ou d'un océan...

   Le grand bouleversement que constitue l'émergence des Alpes à quelque peu modifié le paysage, pour notre plus grand bonheur de
   marcheurs/randonneurs/skieurs/habitants de ces régions d'altitude

   Plate 439

 

   On trouve un peu partout, incluses dans les roches sombres des montagnes, des parties cristallines composées de quartz, de feldspath,
   de mica, ...

   La dernière photo montre une telle roche avec des nervures comme des vaisseaux sanguins...

 

   Plate 548 

 

 

Repost 0
Published by Daniel Hèm - dans Montagne
commenter cet article
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 06:00

 

 

 

 

   Pendant notre balade sur les lapiaz (ou lapié), nous avons vu une harde de bouquetins.

   Ils sont familiers des lieux, nous en avions déjà vus en juillet 2008.

   Si on peut s'approcher "avec modération", ce sont eux qui décident de la distance de sécurité vis-à-vis des humains, et ils s'éloignent
   paisiblement dès qu'un visiteur entreprenant s'approche trop près.

 

 

   Plate 411

   Plate 432 

   Plate 459

   Plate 500

   Plate 467 

   Plate 474 

 

 

 

    à suivre...

 

 

   lien vers l'Office de tourisme de Passy

 

Repost 0
Published by Daniel Hèm - dans Montagne
commenter cet article
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 23:00

 

 

 

 

   Le désert de Platé est une zone rocheuse calcaire située entre les vallées de l'Arve et du Giffre, en Haute-Savoie, à l'altitude de 2 200
   à 2 500 mètres environ.

   Il se trouve directement au-dessus de Flaine (sud-est), bordé au sud par des sommets atteignant des hauteurs moyennes (Tête du Colonney
   2 692m, Tête des Lindars 2 560m, Pointe de Platé 2 402m) et à l'est par le vallon de Sales et les Rochers des Fiz. 

 

   Ce plateau a été soumis aux actions de l'eau et du gel ; le gaz carbonique de l'eau a dissous lentement la pierre, le gel l'a faite éclater,
   pour créer des fissures devenues des failles.

   Ces ciselures sont appelées lapiaz (lapiaz ou lapié au pluriel).

   Il a fallu du temps... beaucoup de temps, pour que ce secteur devienne le plus grand (un des plus grands ?) lapiaz d'Europe.

  

   Marcher sur le lapiaz n'est pas une banale affaire, en raison du nombre de fissures où le pied peut se coincer, certaines d'entre elles
   ayant créé des arêtes tranchantes ; il existe des trous profonds de plus de 2 mètres, mais étroits, où l'on peut tomber et avoir toutes
   les peines du monde pour ressortir passablement écorché, dans le meilleur des cas.

   C'est pourquoi il est très fortement déconseillé de s'y aventurer en début et en fin de période d'enneigement (la couche de neige masque
   les trous, mais elle est trop mince pour supporter le poids du marcheur) et par temps de brouillard.

  

   Je vous propose 3 articles avec des photos prises lors d'une balade "familiale" en juillet (nous étions 9 adultes et 1 enfant de 7 ans)
   alors que nous suivions le sentier pédagogique des fossiles.
   Vu notre âge, cela a donné lieu à quelques plaisanteries...

 

 

   Les Grandes Platières sont le point d'arrivée du téléphérique qui part de Flaine, et qui amène confortablement les promeneurs 900m
   au-dessus !  En arrière, c'est "not' Mont-Blanc", bien dégagé

   Plate 372

   Plate 409 

 

  Vue rapprochée d'une fissure ; les lunettes sont là pour donner l'échelle

                                                    Plate 376 

   Plate 422

 

  Nous avons trouvé une vertèbre de dinosaure sur le sentier des fossiles...

   Plate_414.jpg 

   Plate 433

  

  Notre balade prend fin (mais il y aura d'autres images) et nous nous dirigeons "vers la sortie", grâce à un discret marquage sur les pierres. Sinon...

  La dernière photo montre que nous sommes redescendus "à pattes" par ce qui sera, cet hiver, une piste de ski...

   Plate 515 

   Plate 533 

 

 

   à suivre...

 

lien vers un document de la DREAL Rhône/Alpes ("Le désert de Platé - le lapiaz", document pdf)

aspect géologique par "Le refuge de Platé"

 

 

Repost 0
Published by Daniel Hèm - dans Montagne
commenter cet article
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 06:00
 
 
 
 
  Verchaix est un village de la vallée du Giffre, en Haute-Savoie, situé entre Samoëns (le chef-lieu de canton) et Taninges.
  Les maisons et les chalets des 660 habitants s'étalent entre la vallée même et un coteau exposé plein sud qui garantit un ensoleillement appréciable ;
  les altitudes minimale (654 m) et maximale (2 092 m) vous montrent que c'est bien un village de moyenne montagne !
 
  Il y a peu de temps, j'ai aperçu des vaches, toutes simples (), qui paissaient dans un herbage parsemé de pissenlits.
  J'ai filé faire ces quelques photos :
 
                    vaches 434
 vache 437b  vache 439
                    vache 441
                    vache 443 
 
 
Repost 0
Published by Daniel Hèm - dans Montagne
commenter cet article
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 06:00

 

 

  En balade près de Samoëns parmi les arbres nus.

 

  Samoens 031

  Samoens 034

  Samoens 057

 

 

Repost 0
Published by Daniel Hèm - dans Montagne
commenter cet article
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 07:00

 

 

 

 

Vous le savez tous : la neige a très peu montré le bout de son flocon en cette fin d'automne, ce qui désespère celles et ceux qui l'attendent
pour diverses raisons (pratique du ski ou nécessité professionnelle).

 

Témoins, ces photos prises jeudi 1er décembre sur le chemin de La Bourgeoise, un sommet arrondi qui veille au-dessus de Samoëns (74)
du haut de ses 1 770 mètres : l'herbe et la terre sont sèches, et seuls les sommets plus élevés sont colorés de blanc.


Depuis, il a neigé un peu (le week-end) et la montagne devrait bientôt se parer de ses couleurs d'hiver, procurant d'autres photos
moins "tristounettes"

 


   entre le col de Joux Plane et le sommet de La Bourgeoise, vue sur les Rochers des Fiz et le massif du Mont-Blanc 

La-Bourgeoise 002

La-Bourgeoise 004


  la plaine de Vallon et la route qui mène à Sixt-Fer-à-Cheval et au cirque (site classé) comme au départ de nombreuses randonnées 

La-Bourgeoise 013 

 
  retour vers Joux Plane et vue sur la pointe d'Angolon (à droite, 2 090 m), sous le regard (je crois) d'une buse en quête de promeneur fatigué...

La-Bourgeoise 016 

La-Bourgeoise 017 

 

 

 

Repost 0
Published by Daniel Hèm - dans Montagne
commenter cet article