Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Photos de Daniel Hèm
  • Photos de  Daniel Hèm
  • : Photos de nature ou diverses prises en randonnée ou en balade par Daniel, 60+, ex Normand devenu Savoyard.
  • Contact

Bonjour !


Je rêve de fiers rapaces, de vifs écureuils, de portraits qui captivent l'oeil.
Pour l'instant, ils ne sont pas en magasin...

Je vous propose mes photos de nature, de paysages, de fleurs et d'une faune plus accessible, souvent prises en randonnée ou en balade.

Merci de laisser votre avis au bas de l'article si vous le souhaitez.

Daniel, plus de 60 ans, savoyard en cours d'adoption. 

Catégories D'articles

3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 06:00

 

 

En passant sur les ponts Jeanne-d'Arc ou Corneille à Rouen, ou sur les quais hauts, on peut apercevoir une étrange construction
sur le pont Boieldieu.

 

Qu'est donc ce jeu d'allumettes géant, bicolore et totalement incongru dans une ville d'habitude peu portée vers l'extravagance ?

 

 

Il s'agit de l'oeuvre d'Arne Quinze, peintre, sculpteur et architecte d'intérieur, une oeuvre dénommée "Camille" en hommage
à la femme de Claude Monet, mais aussi en référence à Camille Pissaro qui a peint plusieurs fois le pont Boieldieu.

 

Le fascicule "Rouen impressionnée " (été 2010) décrit ainsi le projet :

Connu pour ses grandes constructions en bois édifiées sur la voie publique, Arne Quinze s'empare du pont Boieldieu pour bâtir
un étonnant jardin suspendu, une oeuvre monumentale, lieu de promenade, de méditation, d'échanges et de communication entre
les rives droite et gauche de la Seine. Cette nouvelle installation dénommée "Camille" se pare d'une forme organique jouant avec
la lumière et le paysage.
Par cet acte artistique, chacun est invité à traverser le fleuve à la rencontre de l'autre rive et à s'arrêter dans cet "entre-deux"
propice à la contemplation.
À partir du 18 juin et pendant 15 jours, le public peut suivre pas à pas l'édification de cet étrange "sous-bois".
Chaque jour un peu plus concrète, l'installation est là pour aiguiser la curiosité et l'intérêt des passants.
Cette oeuvre monumentale et évolutive enveloppe le pont et offre une traversée de plus de 100 mètres sous un toit de tasseaux
où la lumière filtre au gré des différentes heures du jour.

 

 

Rouen 60

Rouen 61

Rouen 080

Arne-Quinze 1

Arne-Quinze 2 

 

 

Le projet chiffré :

- structure de 110 mètres de longueur
- 40 kilomètres de tasseaux de bois assemblés
- une hauteur comprise entre 6 et 20 mètres
- 20 pieds en béton pour supporter la masse de l'installation, soit 110 tonnes au total
- une équipe de 20 personnes - dont des étudiants de l'École d'architecture (Ensan) - pour construire cette pièce d'art pendant 2 semaines.


Le projet précisé :

Tout le bois utilisé sera entièrement régénéré et recyclé en plaques de construction pour de nouveaux bâtiments après la déconstruction de l'oeuvre.
Le bois a le label PEFC*, norme européenne ; pour chaque arbre abattu, un nouveau est planté.

 

Le projet visité :

Vous pourrez déambuler sous cette arche aérée du 3 juillet (mazette, c'est aujourd'hui ) au 29 août 2010.

 

Le projet controversé :

Cette construction a, bien sûr, des "pour" et des "contre".
Si les personnes favorables à cette édification mettent en avant les aspects culturels et esthétiques, les opposants, eux, parlent
du prix de cette oeuvre éphémère - moins de 2 mois, pour 120 000 ou 200 000 euros, les 2 nombres que j'ai pu lire -
par rapport aux projets identiques installés à Bruxelles et Beyrouth pour des durées de 5 et 10 ans (...), de l'entrave à la circulation
(automobile du 18 juin au 29 août, piétonne du 18 juin au 3 juillet).

   

 

NDLA : * Plan European Forest Certification devenu Program for the Endorsement for Forest Certification schemes  (Programme de Reconnaissance des Certifications Forestières).

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Daniel Hèm - dans Rouen
commenter cet article

commentaires

chris03 06/07/2010 18:57



Original, effectivement un peu cher pour de l'éphémère en temps de crise, c'est qui qui paie?... Si c'est du mécénat...Par contre moi j'aime pas le rouge



Daniel Hèm 07/07/2010 06:39



La facture ? Je crains que...
C'est du orange (néerlandais !).
Et je préfère le rouge au blanc



guy 03/07/2010 18:57



Bon week-end


Impressionnante structure !!!


de passage sur l'autoroute j'ai pu l'observer rapidemment


   @ bientôt


Merci pour tes compliments suite à ton passage sur mon blog



Daniel Hèm 04/07/2010 06:43



Compliments entièrement mérités !
Cette structure - Camille - devrait attirer les visiteurs, c'est le but : les "impressionnismer"
Bon dimanche et... belles photos !



Dan et Célia 03/07/2010 14:55



Très très originale cette idée ! La culture et l'esthétisme ont-elles un prix ? que penser ? A vrai dire, je ne sais que dire (lol) !!! Peut être trop éphémère pour un tel prix ? Peut-on se
contenter de regarder  sans penser, pour une fois, au côté matériel ? Juste pour un souvenir de toute une ville ?


De gros bisous Daniel. Bon WE



Daniel Hèm 04/07/2010 06:40



Je suis partagé : il faut bien faire quelque chose pour l'embellissement et l'esthétique, oui,
mais c'est mieux lorsque c'est (plus) durable.
Pour 2 mois, je trouve que la note est salée.
Sinon, ça donne un coup d'oeil amusant et c'est comme l'Armada : ça fait parler de la ville.
Bon dimanche à vous !



O'lustucru 03/07/2010 09:35



De superbes photos, comme d'hab ! et une oeuvre originale qui anime Rouen !


Bravo , M'sieu Daniel .


Rouennais en ce moment ?



Daniel Hèm 03/07/2010 11:43



Merci pour le compliment !
Cette oeuvre est originale, c'est certain
Rouennais actuellement !
Bon week-end, un peu plus frais...