Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Photos de Daniel Hèm
  • Photos de  Daniel Hèm
  • : Photos de nature ou diverses prises en randonnée ou en balade par Daniel, 60+, ex Normand devenu Savoyard.
  • Contact

Bonjour !


Je rêve de fiers rapaces, de vifs écureuils, de portraits qui captivent l'oeil.
Pour l'instant, ils ne sont pas en magasin...

Je vous propose mes photos de nature, de paysages, de fleurs et d'une faune plus accessible, souvent prises en randonnée ou en balade.

Merci de laisser votre avis au bas de l'article si vous le souhaitez.

Daniel, plus de 60 ans, savoyard en cours d'adoption. 

Catégories D'articles

2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 09:45

Depuis quelques temps, plus d'une dizaine de biches et de cerfs savoyards se tiennent dans un
petit bois, et sortent matin et soir pour paître l'herbe dont ils sont encore privés plus en altitude.

Assez tolérants sur l'observation à partir d'une voiture, ils restent néanmoins aux aguets.
Le plus grand - encore chargé de ses bois - a donné le signal du repli lorsqu'un passant est arrivé en parlant seul et fort.
S...té de téléphone mobile...










  photo Martine





  débandade...

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Richard-Ruban Marie-Paule 17/12/2009 21:43


Un beau cadeau pour le photographe... un beau cadeau pour le chasseur..
Une malédiction pour le jardinier... surtout à Sixt! Ils sont tellement familiers qu'ils sélectionnent les meilleurs plants! J'en ai fait l'amère expérience: quand on a passé toute une saison à
semer et à voir grandir de beaux légumes, on n'a pas vraiment envie de les offrir aux cervidés! C'est encore pire pour les arbres fruitiers: ils rongent l'écorce en hiver!


Daniel Hèm 18/12/2009 07:23


Je sais que l'hiver dernier, à Sixt, à Vallon, à Vercland, ils ont fait "des ravages", mais... c'est la nature : je le vois d'un oeil "extérieur", peut-être égoïste parce que ça n'était pas mon
jardin.

Je comprends votre amertume et votre déception, car ces plants et arbres mettent des années à "vivre" eux aussi.
Éspérons que cet hiver soit moins dur pour ces jolies bêtes !


alain BARRE 02/04/2009 18:41

Bien vu de la part du photographe ! en réalité il n'est pas si facile de photographier des cervidés en pleine nature. La voiture comme poste d'observation, ce n'est pas banal non plus !
Dans le Gujarat j'ai photographié de grandes antilopes en liberté, au milieu des cultures. Pas de mérite, tous les animaux sont protégés et ils ne craignent pas les hommes !
cordialement
alainb

Daniel 03/04/2009 18:06


Manque de lumière, quand même, en fin de journée ; rien que leur présence est déjà un beau cadeau...


Frédéric V 02/04/2009 12:45

Superbe ! ça donne envie de passer par là par hasard... et de comme par hasard avoir son appareil photo sur soi. C'est un spectacle râre et comme le dit la demoiselle Aurélie, je t'envie d'avoir eu cette occasion de les photographier.
Bouhouh, pourquoi ça m'arrive pas a moi !
;-)

Daniel 02/04/2009 15:41


Eh bien, il faut passer !

J'ai la chance de pouvoir prendre ce temps, en effet, et d'avoir un bon guide  :-D
Cependant, il m'arrive souvent de "planquer" pour rien (écureuils, rapaces, chevreuils) : il faut être patient avec nos amis les animaux, sans oublier que nous intervenons dans leur milieu, et
qu'il faut ne pas les déranger...

Ton tour viendra pour les "mettre en boîte" !


Aurélie.F 02/04/2009 12:26

C'est magnifique,vraiment. Encore un article que je vais transmettre à mon ami, lui qui adore ces animaux. Il va t'envier. c'est ce qu'il rêve toujours de faire, rester à l'affût auprès des bois pour surprendre la majesté des animaux, mais le temps lui manque.
Bref, merci pour ces photos, on s'y croit un peu comme ça, comme si on y était.
Merci pour le voyage ;)
Bises

Daniel 02/04/2009 15:37


Une des photos a été prises dimanche après-midi : la lumière était meilleure.
Les autres sont "justes", mais on voit ce que c'est.

Comme je le dis souvent, j'essaierai de faire mieux une prochaine fois !

C'est un privilège de pouvoir les observer aux jumelles, et leur "tirer le portrait" permet de prolonger ce bon moment.